Economie industrielle

Activités

Cadre général de la constitution du groupe et de son programme

La proposition d’action de court terme présentée plus bas s’inscrit dans une démarche de long terme au sein de cet axe de rassembler certains intérêts et certaines recherches de plusieurs économistes autour d’un thème fédérateur lié à Internet. Cette démarche de long terme est encore en phase d’élaboration et, étant donné ses ambitions, cette phase doit être poursuivie et doit mûrir avant de pouvoir produire un document fondateur du groupe.

La démarche vise bien sûr et avant tout à stimuler les recherches en économie industrielle et en économie théorique appliquée (enchères, réseaux) sur des problèmes dont l’acuité actuelle est due aux nouvelles technologies de communication et en particulier à Internet. Mais le groupe vise aussi à établir des liens transversaux avec des disciplines telles que marketing science et computer sciences. Etant donné la richesse des thèmes, plusieurs sujets pour des mémoires de master, des sujets de thèse, voire des sujets pour post-doctorat seront proposés en 2012-2013 ; notamment cette stratégie vise à rendre plus attractive pour les étudiants et jeunes chercheurs les thématiques IO et théorie appliquée à PSE,-Ecole d’économie de Paris qui souffrent d’une désaffection chronique. Le groupe souhaite aussi à terme dégager les ressources pour assurer une position de professeur invité pérenne, pour un chercheur senior dans le domaine, et pour participer à la stabilisation de postes de chercheurs juniors au sein de l’institution. Enfin, et tout naturellement, le fonctionnement du groupe va s’articuler sur des ateliers de réflexion réguliers et sur des conférences plus ponctuelles.

La constitution de ce groupe est également indissociable de la réflexion qui va être menée au sein de l’axe sur l’opportunité et les possibilités de créer un nouveau master, tourné vers les problématiques de l’entreprise au sens large. Les thèmes que recouvre le champ d’investigation du groupe sont, outre des thèmes de recherche particulièrement dynamiques et productifs, des thèmes porteurs pour répondre au questionnement stratégique des entreprises aujourd’hui, des thèmes qui ont une résonance forte dans le débat public et qui ont une forte attractivité pour la génération des étudiants entrants. Un programme de master tourné vers l’entreprise ne saurait naître sans offrir une couverture de ces sujets.

Enfin, de par la nature même des problèmes abordés, le groupe et son programme seront amenés à jouer un rôle central dans la stratégie de la fondation en matière de relations avec les entreprises, d’élaboration de contrats ou de partenariats de recherche, voire de levées de fonds pérennes pour l’institution.

………………………..

Cet atelier est structuré en cinq grandes parties

1. Internet et information (J. Pouyet-R. DeNijs-B. Caillaud)

a.Stratégies de ciblage, fondée sur l’acquisition d’informations sur les consommateurs : ciblage publicitaire, ciblage tarifaire, ciblage produit

b.Marché des données personnelles

c.Protocoles de recherche des consommateurs et stratégies des entreprises

d.Publicité en ligne et marchés hors ligne

 

2. Internet et biens culturels (J. Pouyet-R. DeNijs-B. Caillaud)

a.Diffusion de l’information et biens culturels : forum, notes en ligne, rankings

b.Nouveau canal / nouveau mode de distribution des biens culturels

 

3.Internet, enchères de positionnement et externalités (P. Jéhiel-L. Lamy)

 

4.Internet et les réseaux sociaux (G. Demange)

a.Ranking et méthodes d’évaluation

b.Forums d’opinion

c.Réseaux sociaux et communautés d’intérêts

 

5.Internet, modifications des structures de marché et des stratégies tarifaires (D. Martimort)